Les cousines

   Ce jeudi matin avait mal commencé. Notre Titou, qui n’est pas du matin, s’était pourtant levé avec le sourire. Mais un prout de son papa taquin, pour l’accueillir dans la salle de bain, a soufflé le délicat équilibre de l’organisation familiale qui s’est écroulé comme comme un jeu de dominos. Parce que Titouan a le sens de l’humour (oui, même celui très basique pipi-caca) mais pas dès la première minute de son réveil. Sa maman non plus d’ailleurs ! Et je vous passe la description des tumultes de cette première heure de la journée et les noirceurs de mon humeur, parce que tout ca avant le café de Georges, je peux pas le gérer sans grincement de dent…
   Les p’tits monstres enfin à l’école, le trouble fête sur le chemin du travail, me voilà à la gare. Et là je vous passe mes doléances de navetteuse et la complainte de mes pieds pataugeant sur le quai humide en attendant un train qui ne vient pas car juste avant d’arriver sur le dit-quai, ils n’avaient pas annoncé ce retard indéfini ! Après la pataugeoire, un trajet en train relaxant et puis un petit footing direction le bureau parce que là je suis vraiment en retard. Et puis non, j’ai pas la pêche pour courir !
   Quand soudain, mon visage s’illumine : je reconnais cette silhouette ! Un personnage indéfinissable, probablement cousine d’ Amélie Poulain. Sauf que non, c’est ma cousine à moi ! Ma « grande cousine » comme j’aime l’apeller depuis toujours. Parce que j’avais oublié qu’être en retard sur le chemin du boulot, c’était avoir une chance de la rencontrer ! On s’échange un vrai bisou « qui pète », et je fais le plein du rire de sa voix, de la malice de ses yeux. Dans son sourire, j’aperçois les dents de la chance qui lui font ce charme fou et je me dis : aujourd’hui, c’est vraiment mon jour de chance !
  Les cousines, pour Titouan, c’est aussi une grande histoire d’amour ! Surtout Margaux. Qu’il a longtemps appelé « Ma Margaux ». Et là, pas besoin de vous faire tout un roman-photo, sa bouille en dit suffisamment !

Ma cousine apparait et là, Tout va, tout va bien…

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

%d blogueurs aiment cette page :