poor dead bird

Cela faisait quelques jours que nous assistions à un étrange ballet. Elle avait la délicatesse, la discrétion et la douce détermination de toutes les mamans oiseaux. Elle avait choisi de poser son nid sur la gouttière qui court le long de la véranda, à l’abris du rideau de lierre. Bon Dieu, que cela semblait compliqué pour cette merlette d’arriver à échapper à la surveillance de ces ennemis pourtant invisibles pour moi. Courageuse, je l’ai vue tenir tête à Zoé, notre redoutable chasseresse. J’ai appelé doucement les enfants et leur ai raconté le début de cette histoire. 
Le doux soleil d’avril m’avait accompagnée dans une sieste bienvenue. Et puis tout à coup, un cri déchirant. J’ai ouvert les yeux et me suis tournée vers la bataille aérienne qui se jouait à quelques mètres de moi. Deux pies aussi majestueuses que redoutables et un pauvre petit corps qui tombe dans le lierre, à quelques coups d’ailes du nid. Zoé s’est précipitée, j’ai crié mais trop tard. La pauvre créature semblait avoir la nuque brisée… 
C’est une triste histoire, une histoire de mort mais aussi de vie. Un moment important vécu avec simplicité par mes enfants. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

%d blogueurs aiment cette page :