La fabrique de Dominique

Cela fait quelques semaines que j’ai envie de vous parler d’une amie. Dominique a fait le pari fou de rénover un magnifique vestige industriel du bassin mosan, à la sortie de Huy. Il s’agit d’un ancien laminoir jadis prospère. Chose incroyable : tout ce qu’elle utilise pour rénover ou réhabiter les lieux est fait de récupération. Mon amie est le reine du upcycling ! Avec peu de moyen, beaucoup de sueur, des petits bobos, de la créativité, des rêves et parfois la force du désespoir, cet incroyable petit bout de femme abat un travail de titan. Elle a le teint buriné du grand air et les yeux rieurs derrière lesquels on devine une grande sensibilité et les méandres d’une vie qui n’a pas toujours été facile. J’admire Dominique pour sa pugnacité mais aussi son inventivité.

 

J’ai rencontré Dominique il y a près de deux ans. Ce genre de coup de foudre que l’on peut connaitre en amitié. Tellement différentes mais faites pour s’entendre ! Et puis j’ai succombé au charme brut de sa grande demeure. Les nombreux portraits fantomatiques de la cage d’escalier m’ont accueillie, en me chuchotant combien ce lieu avait une âme. Et quelle âme Dominique y a distillée ! Elle a misé sur une décoration industrielle en utilisant des matériaux incroyables, avec chacun un vécu et une histoire. Elle déniche ces merveilles chez les brocanteurs du coin ou les glane à gauche et à droite au rythme de ses rencontres. Loin d’être un bric-à-brac, c’est un lieu harmonieux et équilibré qui vous accueille. Une douce sensation de paix vous envahit dès que vous franchissez la porte. Est-ce le crépitement du feu dans les deux poêles à bois où la présence de ses chiens couchés à mes pieds ?

J’espère que vous allez bientôt partager mon enthousiasme car le rêve que caresse Dominique, c’est ouvrir son espace pour vous offrir des petits plats au début de la journée. Je vous en parlerai dans quelques semaines, après l’ouverture au public !

Mais si j’écris cet article aujourd’hui, c’est surtout pour vous partager un petit do-it-yourself avec la complicité de Lino et Dominique.

Dominique, tu n’as pas un coffre que je pourrais utiliser en table de salon ? Non, mais je vais t’expliquer comme j’ai fait la mienne. Et puis, tu as bien une demi-heure devant toi ? Petite leçon de upcycling en images :

Tu prends un vieux casier.

Tu ajustes une vielle porte pour qu’elle s’adapte aux dimensions du casier.

Le bouton a été déplacé car il était trop joli pour ne pas être utilisé.

Tu mets deux charnières.

Quelques vieilles bouteilles pour la décoration (mais tu peux aussi laisser l’espace libre pour en faire un minibar ou y ranger tes bouteilles de lait).

A l’intérieur, on a laissé un petit espace de rangement.

Attention, manoeuvre dangereuse : Dominique disque les vis qui dépassent.

Avec les casiers qu’elle a récupérés, Dominique a aussi réalisé un joli meuble de rangement sur roulettes. Quant à Lino, il est reparti avec une jolie table de salon-minibar parfaite pour une décoration industrielle et le bonheur d’apprendre l’art du détournement d’objets. Et ça, c’est un joli cadeau de Dominique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

%d blogueurs aiment cette page :