Le livre de l’apprentie zérowasteuse

En me promenant sur la toile, il y a quelques semaines, je suis tombée sur un article mettant en avant une famille « zéro déchet ». C’était la première fois que j’entendais parler de ce concept. J’ai regardé de plus prêt la photo illustrant un couple posant fièrement entouré de leur joyeuse marmaille, non sans une pointe d’admiration et même de jalousie de ma part. Encore une famille bobo aisée, me suis-je surprise à penser. Je crois que j’ai survolé l’article, en rêvant sur cette image d’Epinal et en me disant que de toute façon, ce n’est pas possible pour moi : trop de stress, débordée, limite fauchée… Et puis, il faut l’avouer, je suis parfois consommatrice compulsive. Le zéro déchet, une douce utopie ? Un truc douloureux et inaccessible ? Pire : une mode qui va envahir les réseaux sociaux avec prosélytisme ?

C’est plongée dans mes réflexions, que j’ai découvert le livre de Monica Da Silva : Objectif Zéro Déchet, comme tombé du ciel et venant à point pour me rassurer et m’encourager : moi et ma petite famille sommes tout compte fait déjà un peu une famille zéro déchet ! Parce que tous les petits gestes pour la nature comptent. Au début de son livre, Monica nous explique très simplement que le zéro déchet (zéro waste en anglais) englobe les petites et grandes actions que l’on peut mettre en place à notre niveau et dans notre société pour participer à la sauvegarde de la planète et de ses ressources. Ce mode de vie consiste à éviter un maximum les déchets et est à la portée de tous. Loin d’être moralisateur, ce petit livre nous invite à devenir « consom’acteurs ». Monica nous rappelle que l’humain a ses limites et nous invite à respecter notre rythme et celui de notre entourage. Elle insiste : il ne s’agit pas de se mettre la pression.  Le zéro déchet, c’est repenser sa manière de consommer mais également sa manière de vivre, à chaque instant. Dans ce petit guide, truffé d’idées et de liens, il est aussi question d’humilité, de solidarité et de satisfaction… Je vous recommande donc chaleureusement ce bouquin qui fait du bien et qui vous prend la main pour vous accompagner vers ce bel objectif qu’est le zéro déchet. Vous pouvez demander à votre libraire de le commander (ISBN : 979-10-285-0327-7) ou l’acheter en ligne.

A la fin de chaque chapitre, Monica propose une liste de 15 défis que l’on peut choisir de réaliser (pas tous à la fois !) pour entrer progressivement et en douceur dans la démarche zéro déchet. Mon livre sur les genoux, je me suis posée un instant et j’ai fais mentalement une petite liste de ce nous avons déjà mis en place au niveau de notre famille. Ce qui est devenu une routine : le tri sélectif, l’échange de cartons des vêtements devenus trop petits ou l’achat en seconde main, le désherbage à la main, les petits cadeaux homemade, le nettoyage écologique avec des microfibres de qualité… Sans oublier un grand effort pour attendre les fraises de saison ! Il y a ensuite ce qui constitue un bon début et qui peut devenir plus régulier :  l’adoption de produits slow-cosmétique (comme la marque belge IMWE), la fabrication de mes produits d’entretien (à part la bouteille d’un mélange vinaigre-huile essentielle de tea-tree qui est astucieusement posée sur mon appuie de fenêtre, je n’ai pas encore testé d’autres recettes), la recherche et la fréquentation de bonnes adresses comme L’Entrepot et Les Petits Producteurs à Liège pour acheter en vrac, bio et locale, réutiliser ma capsule rechargeable pour mon café … Et puis les expériences « audacieuses » à réitérer. Je me rappelle ainsi de mes vacances sur une merveilleuse plage encore sauvage de la Côte d’Opale, où je descendais chaque matin avec Titouan et les chiens, un sachet à la main pour le remplir d’une infime partie des trop nombreux détritus amenés par la marée… Décourageant en apparence, sauf si on se dit : « je fais ma part ». C’est un peu la philosophie du Zéro déchet que l’on retrouve dans  la légende du colibri …

Ce livre me motive vraiment et m’aide à ouvrir les yeux autour de moi. d’ailleurs, je termine d’écrire cet article car je vais préparer mes sacs et mes boites de récupérations : cet après-midi et en soirée, la place Verte de Huy accueillera pour la première fois un nouveau marché regroupant des producteurs et artisans locaux. Les belles idées se sèment et se propagent même dans ma petite ville, et je m’en réjouis !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

%d blogueurs aiment cette page :