l’encre de fées

Les fées trouvent leur inspiration dans la nature et les choses simples. Elles ont une grande capacité d’émerveillement et voient du beau là où les autres ne verraient que noirceur. Je crois que vous l’avez déjà remarqué, si vous avez observé de plus près le comportement de ces étranges créatures. (Elles ont également beaucoup d’imagination). Mais chut, approchez-vous. J’ai un secret à vous révéler…
Les fées écrivent en réalité leurs plus beaux poèmes à l’encre précieuse du coprin chevelu, qui porte également le nom parfait de « goutte d’encre ».  Ce champignon n’est comestible que lorsqu’il est jeune et blanc. Il est déliquescent et se transforme ensuite en encre. Mais ne vous avisez surtout pas à le manger une fois qu’il noircit et qu’il se liquéfie !
Aucun humain ne le savait encore, c’est la première fois qu’une fée livre ce secret. Et pour appuyer mes propos, je vous offre un haïku écrit avec cette encre de fées.
Ce coprin chevelu, nous l’avons rencontré dans le bois de Durnal, à Yvoir, en province de Namur, lors d’une promenade d’automne. Je vous invite à vous y promener pour y prendre un bon bol d’air, vous baigner de la belle lumière lors des matins ensoleillés et laisser opérer la magie…
Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

%d blogueurs aiment cette page :