L’Herbe de l’oubli

Parce que c’est une pièce à voir de toute urgence, parce que j’aime lorsque les marionnettes s’invitent au théâtre, nous avons été en famille à la représentation du spectacle « L’herbe de l’oubli », de la Compagnie Point Zéro, au Centre Culturel de Huy.

26 avril 1986, le cœur du réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose et prend feu, projetant un nuage de radioactivité sur toute la région mais également sur l’Europe. Une catastrophe sans précédent, tant pour l’humanité que pour l’environnement.

Paroles de survivants, d’habitants proches de la zone d’exclusion rencontrés par la compagnie Point Zéro, la pièce s’inspire des témoignages recueillis à Tchernobyl par Sveltana Alexievitch, prix Nobel de la littérature 2015. Le texte est puissant, les marionnettes tout à la fois attachantes et glaçantes, les interactions marionnettistes-marionettes d’une grande sensibilité, le documentaire d’une grande proximité. Je vous invite vivement à voir ce spectacle essentiel.

Cette pièce a été jouée dans le cadre d’Atomes Crochus, un programme du Centre Culturel de Huy. Vous êtes également invités à découvrir « Tihange, Esquisse pour un Shelter Studio » par le collectif « La Conscience du Paysage.be » regroupant 30 artistes plasticiens autour de projets sur la culture du nucléaire, sous l’impulsion de Cécile Massart. Deux expositions qui se tiennent au Centre culturel de Huy et à l’Espace Saint-Mengole, du 19 janvier au 17 février, les mercredis, vendredis et les weekends.
Des projets d’aménagement du territoire réalisés par les étudiants de la faculté d’architecture de l’ULB, de la Cambre et de Horta sont également exposés au Centre Culturel.

Bon, c’est quand qu’on débranche ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

%d blogueurs aiment cette page :