« Là, elle m’a bien eu. Stratégie, tendresse, roublardise : les filles ne reculent devant rien pour embobiner un homme » (Cosmopolitan, august issue)

Quand je découvre ces lignes dans mon magazine préféré, je ne peux m’empêcher de rire sous cape. Zut, je suis repérée ! Car pas plus tard que la veille, j’ai vraiment eu envie d’acquérir un petit canari… Oh, pas n’importe quel canari, non ! Un joli canari corail, du même corail que celle de la robe  que je voyais très bien portée par la belle Florence.

Tout a commencé par l’annonce de l’arrivée de Paris de Florence pour faire des photos avec mon petit mari. En me réveillant un matin au son des piaillements et des trilles s’envolant du jardin du voisin, j’ai eu soudain cette image : Florence vêtue de ma robe corail, dans la blanche volière, avec un chignon-nid abritant un petit canari du même coloris. 
La volière visitée, un tutoriel visionné pour la réalisation du chignon, mon shooting photo était bien ficelé. A tel point que j’ai senti une pointe d’admiration chez Amour. C’est là que l’envoutement a fait son effet car « pour la photo parfaite, celle de mon rêve matinal, ca aurait été vraiment bien d’avoir un petit canari corail ». La suite en image ! 

Et comment ai-je fais pour persuader l’oisillon de rester perché dans le nid que je lui ai façonné ? Pour que le rêve se réalise, il faut y croire…

(robe corail très longue : collection 3Suisses été 2011. Mise en beauté : Sirithil . Coiffure : Muriel JOYE. Photo : M’JOYE Photography)
IMG_5246IMG_5252-ModifierIMG_5408IMG_5257IMG_5268IMG_5390
IMG_5399IMG_5386IMG_5384IMG_5383IMG_5380IMG_5378
IMG_5404IMG_5354IMG_5349IMG_5346IMG_5337IMG_5330
IMG_5329IMG_5305IMG_5304IMG_5299IMG_5291IMG_5284
L’oiseau, un album sur Flickr.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

%d blogueurs aiment cette page :