Tricksters, l’histoire du vêtement qui se prenait pour un couteau suisse

Tricksters, c’est une marque ingénieuse créée par Assia Kara, une jeune styliste liégeoise géniale. Quelques jours après avoir découvert son travail dans un article de journal, je rencontre Assia par hasard lorsque nous jouons l’une et l’autre les modèles pour un terrible coiffeur anglais. Mais comme le disent Paul Elouard et Etienne Daho, il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous… Et dans ce cas-ci, un véritable coup de foudre. Assia est une fille simple, qui ne se prend pas la tête mais qui sait ce qu’elle veut. Mieux, elle invente ce qu’elle veut. En fréquentant les festivals de l’été, elle s’est rendu compte qu’aucun vêtements n’étaient adaptés à ses besoins. Vous savez, faire pipi dans la petite nature quand on est une fille ou se protéger de la pluie alors qu’on avait pas envie de s’encombrer de ce foutu K-Way.

Tricksters, c’est donc des vêtements modulables : les manches s’enlèvent et se transforment en poches quand on a trop chaud, les sweat-shirt ne se nouent pas à la taille mais se transforment en jupette, les pantalons deviennent pantacourts en laissant tomber les guêtres…

  

  

 

  

Mon coup de cœur est la jupe : non seulement elle se transforme en cape pour la pluie, mais en plus, elle peut être portée par les filles et les garçons, sans discrimination !

  

Tricksters, c’est aussi une marque éco friendly. Les tissus sont cent-pour-cent naturels et résistants à toutes épreuves. Les shorts sont taillés dans des draps de récupération et les poches sont doublées de foulards upcyclés.

Et en dehors de la saison des festivals, allez-vous me dire ? J’ai testé ces vêtements lors d’une virée à la mer entre collègues et en randonnées plus sportives. Et j’ai adoré ce sentiment d’avoir des vêtements qui se prennent pour un couteau suisse.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

%d blogueurs aiment cette page :